Tout l’intérêt des énoncés sonorisés…

Tous les énoncés du nouveau cahier numérique IParcours 6e 2019 sont sonorisés (sauf énoncés basiques). Cela concerne évidemment les énoncés de problèmes, mais aussi certaines consignes en géométrie et plus généralement tous les énoncés plus complexes que le simple « calcule… » ou « résous.. ». Ces fichiers audio sont accessibles en cliquant sur le petit « + » qui apparait dans le coin en haut à droite de chaque exercice.

On obtient ainsi la fenêtre qui liste les compléments attachés à l’exercice. Pour tous les exercices, on trouve en particulier un corrigé fixe et un corrigé animé (pour le cahier 6e 2019, tous les exercices sont corrigés par animation). Sur la capture ci-dessous, les corrigés ne sont pas accessibles car il s’agit d’une connexion sans identification. Pour y avoir accès, il faut s’identifier en tant qu’enseignant (inscription gratuite). Par contre, l’énoncé sonorisé de l’exercice est accessible pour tous.

En cliquant sur « Enoncé de l’exercice », on affiche en même temps l’exercice dans une pop up déplaçable et redimensionnable (sans pixélisation) et la barre de lecture de l’énoncé sonorisé.

Chaque fichier sonore commence par identifier le numéro de l’exercice et la page correspondant (on sait qu’il arrive à de nombreux élèves de se tromper dans le numéro des exercices à faire…). Pour la plupart d’entre eux, il s’agit ensuite de la lecture de l’énoncé. Cette lecture est soignée et uniforme pour l’ensemble du cahier. Dans l’exemple ci-dessus, le fichier sonore détaille également la façon dont le tableau est conçu, explicitant les en-têtes de chacune des colonnes. Là aussi, on sait qu’il s’agit d’une réelle difficulté pour certains élèves et pas seulement ceux qui sont dyspraxiques ou dyslexiques…

Sur cet autre exemple en géométrie, l’énoncé sonorisé peut aider un élève qui a des difficultés à synchroniser ce qu’il lit avec le maniement des instruments de géométrie. En effet, il peut écouter chaque instruction (plusieurs fois si nécessaire) et ainsi se concentrer sur la tâche de construction. Ceci peut être fait seul à la maison, sur un ordinateur ou une tablette dans la classe (avec un casque) mais aussi pour toute la classe si l’enseignant dispose d’un amplificateur pour le son.

Un certain nombre de difficultés des élèves en cycle 3 sont liées à une mauvaise lecture des énoncés. L’oralisation des énoncés ne supprime évidemment pas tous ces problèmes, mais elle offre un outil supplémentaire à disposition des enseignants.

Il est à noter que tous les énoncés du cahier « P’tit rusé » ont été oralisés de la même manière.

Nouveaux repères de progression Maths Collège

Les nouveaux repères annuels de progression et les attendus de fin d’année viennent de paraître au Bulletin Officiel.

Ils concernent en particulier les mathématiques pour les cycles 3 et cycles 4 (mais pas seulement). Ils font suite à la consultation lancée par le ministère de l’éducation en fin d’année dernière.

Les différences entre la version officielle et la version mise en consultation sont très minimes : elles ne concernent pas d’éléments structurants mais plutôt des améliorations dans les exemples donnés ou les formulations. De ce fait, la collection de cahiers iParcours 2019 qui a été repensée en fonction de ces nouveaux textes est en conformité avec les demandes de l’Institution pour la rentrée 2019.

L’objectif de la refonte a donc été de repenser la progression des cahiers au cycle 4 et d’ajouter quelques éléments nouveaux pour le cahier de 6e. Globalement, les utilisateurs des cahiers iParcours s’y retrouveront aisément. Mais il nous paraissait essentiel, pour un cahier à l’année, d’être en parfaite adéquation avec les programmes.

Pour le cycle 4, les nouveaux repères de progression fixent pour chaque année (5e/ 4e / 3e) ce qui doit être enseigné. Par exemple, le théorème de Thalès est d’abord vu en 4e (triangles emboités) puis revu en 3e (configuration papillon). De même, pour ce qui concerne la trigonométrie, le cosinus est vu en 4e puis le reste en 3e. Cela n’est pas sans rappeler les programmes précédents.

Concernant l’arithmétique, les nombres premiers et la décomposition en facteurs premiers sont vus dès la 5e.

Dans la capture ci-dessus, chaque colonne correspond à une année du cycle (5e, 4e, 3e). Dans la collection iParcours, des chapitres d’arithmétique ont donc été introduits en 5e et en 4e.

Les nouveaux repères précisent également la progression pour les puissances (en 4e et 3e) ainsi que pour les statistiques. Plus généralement, certains chapitres (par exemple translations ou rotations) sont désormais clairement attachés à une année d’enseignement.

La refonte de la collection iParcours a permis également d’améliorer considérablement les ressources présentées en 4e et en 3e, en particulier pour les chapitres sur les nombres et calculs. Pour ces 2 niveaux, de nombreux exercices de brevet récents ont également été ajoutés, permettant de s’entrainer tout au long de l’année (avec des captures actualisées de Scratch). Les cahiers numériques ont été aussi améliorés et enrichis dans la foulée.